Bulles est cité dès l'époque mérovingienne, mais l'archéologie révèle un habitat plus ancien au lieu-dit Le Châtelet et à proximité des deux voies Romaines.

Grâce aux fouilles de Monsieur Legoux une nécropole mérovingienne comprenant plus de 900 inhumations est mise à jour, datant du V siècle à la fin du VII siècle. Des sarcophages, poteries, lances, sont au musée de Beauvais. Le village est ruiné par les Normands au 9éme siècle.

Dépendant de l'abbaye Saint Lucien de Beauvais, la châtellenie passe ensuite aux Dammartin.
L'un d'eux, Manassés de Bulles, part en croisade en 1146 avec le roi louis 7.

En 1181, une charte de commune est octroyée aux habitants par les seigneurs Guillaume de Mello et Robert de Conty.

En 1340, la seigneurie passe à la famille Mello. Les comtes de Clermont en font l'acquisition par morceaux de 1396 à 1425.


Il existe alors deux châteaux, le Château lieu-dit le châtelet détruit en 1432 par ordre du roi Charles 7, et celui de la citadelle à l'emplacement de cette salle, il était entouré de murailles et de fossés, Henri 4 y logea le 6 janvier 1591, après le siège de la Neuville-en -Hez, il fut démoli au 18 ème siècle.

Bulles est une ville fortifiée avec quatre portes, dites "du moulin" Bresles, de Clermont, de Beauvais, d'Amiens.


Le lin est cultivé dès le 12ème siècle, et les toiles fines prennent le nom de demi-hollande au 17ème siècle, parce que les pièces avaient une dimension moindre de celles des toiles confectionnées aux Pays-Bas.

On assure que le trousseau et les dentelles de la reine Marie, femme de Louis XVI, furent tissés avec du fil provenant des linières de Bulles.

Dévastées en 1636 par les espagnols de Jean de Werth, les linières se reconstituent difficilement puis sont anéanties par les graves inondations de 1711. La mulquinerie, disparaît de Bulles.
A l'époque de l'organisation départementale instituée en 1790 la ville de Clermont devint le siège d'un district composé de 102 communautés, formant dix cantons dont Bulles été un des chefs-lieux.
Le canton de Bulles était composé d'Etouy, la Neuville-en hez, Litz, Rémérangles, La Rue Saint-Pierre , Essuiles, Fournival, Le Mesnil-sur-Bulles, Bulles.


L'arrêté du gouvernement du vingt-trois vendémiaire an dix réduisait à huit le nombre de canton dans l'arrondissement de Clermont.